Conseils utiles

Qu'est-ce que la chasse à la vache, comment déterminer cette période

Pin
Send
Share
Send
Send


Les ancêtres de cette espèce animale vivaient dans des zones fortement herbacées et unies en troupeaux composés de vaches, de génisses, de veaux et de plusieurs taureaux. Il pouvait y avoir de petits troupeaux de taureaux qui, pendant la période de reproduction, étaient combinés à un troupeau de vaches.

Classement social

Dans les troupeaux, il y a une répartition des membres du troupeau par rang, c'est-à-dire il existe une certaine hiérarchie entre les individus. Les animaux de tête sont reconnus par tous les autres membres du troupeau, ce qui se traduit par le respect d'une certaine distance entre les individus. Les animaux occupant le niveau le plus élevé de la hiérarchie sociale permettent aux animaux de rang inférieur de s’approcher eux-mêmes d’une certaine distance. Le manque d'espace vital est la principale source de préoccupation pour les vaches du groupe. Par conséquent, dans les exploitations dont le territoire est limité, les animaux de rang inférieur ont peur, sont stressés lorsqu'ils mangent, boivent ou se rendent sur les lieux de restauration. L’absence des distances nécessaires entre animaux de rangs différents peut également expliquer l’effet néfaste sur les traites de l’unité de traite à chevrons, où les vaches sont proches les unes des autres, ce qui provoque une irritation chez les animaux de rang supérieur et une peur chez les individus subordonnés. Il y a des individus opprimés par tous les autres membres du troupeau. Dans un pâturage, ces relations ne sont pas aussi prononcées, car ici, il est plus facile d'éviter de rencontrer des animaux agressifs, et la situation est complètement différente en ce qui concerne l'habitat clandestin, lorsqu'un territoire restreint ne vous permet pas toujours d'éviter de rencontrer un haut gradé.

Dans des conditions de contenu de groupe, qui remplace le traditionnel, avec des soins individuels, un nouveau rythme quotidien et de nouvelles conditions de vie des animaux sont créés. Ignorer ces nouveaux phénomènes entraînera inévitablement une baisse de productivité. Afin d'éviter cela, il est nécessaire de connaître les spécificités et l'intensité de l'impact de nouveaux facteurs afin de minimiser leur impact négatif sur les animaux. Dans les étables à stabulation libre, il existe de nombreuses conditions préalables à des conflits mutuels entre animaux. La forte densité d'animaux est la raison pour laquelle ils se rencontrent plusieurs fois par jour en marchant en vacances, en se rendant à la mangeoire. Dans le même temps, certains animaux doivent céder le pas à d'autres en fonction de leur classement dans le troupeau, faute de quoi un combat aura lieu. Les animaux du plus haut rang social bénéficient de certains privilèges dans le troupeau. Ils peuvent manger leur nourriture préférée, s'allonger dans les meilleurs endroits. La création d'un ordre social dans le troupeau est établie dans le processus de communication de la vie, la lutte des individus avec la consolidation ultérieure de cet ordre dans la mémoire. Le vainqueur de cette lutte depuis assez longtemps occupe la plus haute marche de l’échelle hiérarchique. Et pour qu'un animal d'un rang inférieur cède la place ou se dérobe, seul un geste menaçant de l'animal d'un rang supérieur suffit. Si ce geste ne suffit pas, un conflit surgit. L'une des formes de réaction sociale motrice est une menace, dont la manifestation est la poursuite de l'ennemi, dépassant laquelle, le poursuivant lance des cornes. Avec une faible manifestation d'hostilité, l'animal ne fait que secouer la tête vers l'ennemi. Éviter une escarmouche avec un animal est la preuve de sa soumission. Il est extrêmement rare qu'un animal d'un rang inférieur frappe ou pousse un animal situé à un niveau plus élevé de l'ordre social dans l'alimentation. Si un animal d'un rang inférieur accepte la bataille et en sort victorieux, les rôles changent et le vainqueur devient un niveau social supérieur. Les combats dans les petits troupeaux sont célibataires. Le plus souvent se bat - le moins de stabilité sociale dans le troupeau. Dans les batailles féroces, l’anxiété est observée chez la plupart des membres du troupeau.

Il est arrivé que, dans un troupeau de bétail aux cornes non effacées, des individus de rang élevé répriment d’autres animaux par leur comportement, leur infligent des traumatismes et créent une atmosphère agitée dans l’ensemble du troupeau. Ils chassent les animaux des animaux moins agressifs, ce qui réduit la productivité de ces animaux de rang inférieur, car ils ont moins de temps pour se nourrir. La distribution des individus par rang disparaît presque si les cornes sont retirées des animaux. Lorsque de nouveaux animaux sont introduits dans le troupeau, une nouvelle redistribution des grades se produit également. Dans les grands troupeaux, le comportement de classement des animaux affecte plus négativement leur productivité que lorsqu'ils sont détenus en petits groupes. Du point de vue de l'éthologie, la concentration la plus acceptable de bovins dans le troupeau est comprise entre 30 et 50 têtes. Mais, dans le même temps, il est important de prendre en compte un certain nombre d'autres facteurs de production (taille du peuplement d'herbe, nombre d'emplacements d'alimentation disponibles sur le site, niveau de mécanisation des processus de production, etc.). Chez le bétail, les cycles quotidiens et saisonniers des manifestations de la vie sont clairement visibles. La périodicité journalière et saisonnière du comportement des vaches dans des conditions de garde en vrac et attachée a été étudiée. Il a été noté que la garde attachée durait de 7 à 16 heures, tandis que la garde attachée ne laissait que quelques animaux couchés, même si leurs périodes de repos étaient très claires le matin, l'après-midi et le soir. Des résultats similaires ont été observés en ce qui concerne le temps de distribution du chewing-gum. Le temps de repos en différentes saisons de l'année (été, hiver) varie considérablement. Ainsi, la majorité des animaux ont tendance à vivre chaque jour conformément au rythme quotidien en vigueur, et ils remplissent différentes fonctions en même temps. Et il est très important de maintenir leur santé et leur productivité. Par conséquent, ces données éthologiques doivent être prises en compte, car ils vous permettent de résoudre objectivement les problèmes de technologie permettant de garder les animaux en accord avec leurs besoins naturels.

Certains pensent qu'il est préférable de transférer les vaches dans des enclos après le premier vêlage, en particulier dans les cas où elles étaient gardées sans laisse pendant l'élevage. Ces animaux sont déjà habitués à un régime commun, et leur traduction après le vêlage ne provoque pas un stress mental aussi négatif lié à la nécessité de se battre pour établir un classement avec les nouveaux membres de la communauté. Il est très difficile de transférer dans les bâtiments libres ces vaches adultes qui étaient auparavant tenues en laisse. Dans ce cas, les vaches calmes et très productives nécessitant une grande quantité de nourriture et au repos pour la digérer se révèlent être les plus sensibles.

Cependant, les animaux de races différentes réagissent différemment lors de leur transfert dans des maisons en vrac. Les vaches noires-bariolées sont moins sensibles à cette traduction. Ils sont plus disciplinés, ils s'habituent aux nouvelles commandes plus rapidement, ils mémorisent les animaux voisins étonnamment rapidement par des machines à traire et des lieux de promenade.

Les différentes dates de mise à l'eau et de vêlage nécessitent le transfert progressif des animaux vers d'autres groupes, car beaucoup de vaches endurent ça dur. Ils sont agités, mugissent, refusent de se nourrir. Dans les premiers jours après l'arrivée de nouvelles vaches dans le groupe, le nombre de conflits mutuels augmente de manière significative. Le jour du transfert, les nouveaux animaux sont principalement en conflit.

Après le transfert d’une nouvelle vache à un groupe dans des conditions de relâche, dans le comportement des nouveaux arrivants par rapport aux autres membres du groupe, on distingue trois périodes. La première période est caractérisée par l'établissement de contacts sociaux d'une durée de 5 à 10 minutes, au cours desquels les animaux se reniflent. Vient ensuite la phase d'activité accrue avec la lutte pour un rang social, d'une durée de 1 à 2 heures. Après cela, une phase de repos s'installe, mais les nouveaux membres du groupe à ce moment montrent une peur accrue et ont tendance à s'isoler des autres animaux. Enfin, un solide équilibre social dans le groupe est établi le 2-3ème jour.

Divers mouvements d'animaux vers d'autres groupes ont une incidence négative sur leur production de lait. Chez les vaches de race noire et hétéroclite le premier jour après leur passage de la maternité à la box de boxe, une baisse de productivité de 11,24% en moyenne a été constatée. Différentes vaches ont réagi différemment à de tels changements. Le rendement en lait d'une vache a diminué même de 46,8%. Le moment du mouvement après le vêlage a également affecté la quantité de lait produit. Chez les vaches transférées 4 semaines après le vêlage, le premier jour, la production de lait a diminué de 10,5%, et chez celles transférées après 2 semaines, de 17,6%. Et cette diminution de la production laitière est plus prononcée chez les génisses de premier veau que chez les vaches des deuxième et troisième lactations. Si les animaux sont fixes pendant la tétée, une diminution de la productivité liée à la stabulation libre se produit principalement chez les animaux traduits. Pour le reste, déjà habitué à une telle garde d'animaux, l'arrivée d'un nouvel individu n'a pas un effet aussi déprimant, mais si plusieurs animaux sont introduits en même temps, une diminution de la production laitière sera observée chez de nombreux autres animaux du groupe. Plus de 50% de tous les conflits entre vaches se produisent au moment de l'alimentation et les nouveaux animaux sont une source de préoccupation. Les vaches plus fortes et de rang supérieur obtiennent immédiatement leur place à la mangeoire. Les vaches du rang le plus élevé sont chassées des vaches du rang le plus bas. Une longue attente forcée pour pouvoir approcher le fourrage, l’impatience et la colère à la vue de la façon dont les autres animaux mangent les aliments ont un effet négatif sur la production de lait des vaches plus faibles. Les conflits au cours de l'alimentation provoquent souvent une réaction en chaîne: une vache de rang supérieur pousse le voisin, elle cherche un nouvel endroit, repoussant les animaux suivants et ainsi tout le groupe est agité. Ceci est particulièrement indiqué par un manque d’alimentation et un petit devant des emplacements d’alimentation. Des vaches trop agressives éloignent parfois les autres de la mangeoire sans raison apparente. Les vaches dominantes chassent de la mangeoire, pas la vache la plus faible, mais le plus souvent celle qui se trouve à côté. Il convient de noter que les vaches du rang le plus bas lors de l'alimentation sont disposées à rester à proximité des individus du rang le plus élevé, probablement pour se protéger contre les attaques de vaches en position intermédiaire. Par conséquent, tous les mouvements forcés d’animaux doivent être programmés après l’alimentation, le nouvel individu ne causera donc pas beaucoup d’inquiétude au groupe.

Le contact physique et le classement mutuel se manifestent en se léchant les animaux. Les relations des individus sont d'autant plus proches que leur rang est proche. Les animaux de rang très bas n'osent pas s'approcher et lécher les animaux du rang le plus élevé. Si ce contact se produit, l'initiateur du léchage est un animal de rang inférieur. Entre individus de rang le plus élevé et le plus bas, les relations sociales sont plus ou moins constantes.

Ainsi, certaines caractéristiques physiques jouent probablement un rôle dans l'établissement du classement social: masse, âge, hauteur au garrot, expérience de la vie. Il est possible que la force physique soit un facteur décisif. Chez les bovins, la longueur et la finesse des cornes peuvent constituer un argument important pour gagner un rang supérieur. Il a été observé que sur 49 vaches de bétail hétéroclite allemand, la plupart des animaux avaient des cornes retirées, sept avaient les deux cornes et six une corne. Toutes les vaches avec les deux cornes dominées, y compris les licornes. Les vaches avec une corne dominaient les sans cornes.

Une structure sociale existe également dans les troupeaux de bovins sans cornes ou sans cornes. Mais ces animaux sont plus accommodants et plus proches les uns des autres pendant le repos que les animaux à cornes. Dans un troupeau composé d'animaux de différentes races, les animaux d'une race dominent généralement les animaux d'autres races. Chaque troupeau est le plus souvent dirigé par une vache qui domine ses autres membres, à quelques exceptions près. Ainsi, dans un troupeau de 41 génisses, cinq animaux occupaient une position exceptionnelle dans la structure sociale du groupe - leur hostilité mutuelle suscitait constamment des inquiétudes dans le troupeau. Il est généralement admis que le troupeau est dirigé par des animaux du plus haut rang, mais ce n'est pas toujours le cas chez les bovins. Lors du changement de lieu dans le pâturage, lors du déplacement vers la salle de traite, le troupeau est dirigé par des animaux de rang élevé ou ils font partie du groupe dirigé par le troupeau. Les animaux de rang social inférieur ne sont acceptés que lorsque le troupeau est entraîné par des personnes. À cet égard, les leaders d'un rang social élevé et les leaders se distinguent parmi les animaux. Les leaders sont ces animaux qui, lors de déplacements quotidiens d'un troupeau pendant la journée, par exemple d'une ferme à un pâturage, à un point d'eau et à une salle de traite, se trouvent à la tête du troupeau simplement parce qu'ils sont plus mobiles. Les autres animaux du rang le plus élevé sont gardés dans le premier tiers ou au milieu du troupeau. Le chef de bétail est généralement l'animal ayant le rang le plus élevé dans le troupeau. Par conséquent, c'est toujours le même individu. Elle guide et dirige toujours le troupeau dans des situations difficiles, par exemple: lors de la traversée d'un pont étroit, lors de la première entrée dans le corral.

Un taureau dans un troupeau a généralement le rang le plus élevé. Cependant, les jeunes taureaux craignent parfois les attaques des adultes et ne répondent temporairement pas à leurs attentes en matière de comportement sexuel. Ainsi, une vache âgée forte, qui était à la chasse, ne laissa pas le taureau partir pendant longtemps, mais finit par lui permettre de construire une cage, après quoi elle entra à nouveau dans une bagarre avec ce taureau. Les taureaux plus âgés occupent toujours la position sociale la plus élevée du troupeau, mais il y a aussi des cas où les jeunes taureaux dominent toutes les vaches.

La période de chasse chez les vaches, provoquant l’anxiété des autres animaux, pose de sérieuses difficultés pour maintenir les groupes. Au début de la chasse, la vache est agitée, s'approche des autres animaux et, en le léchant, tente d'établir un contact avec eux et de créer une fausse cage sur eux. Si la vache chasse silencieusement, d'autres animaux essaient de le faire très souvent. Les vaches en chasse ignorent la hiérarchie sociale et peuvent s'approcher des vaches du rang le plus élevé. S'il y a un taureau dans le troupeau, il est préférable que les vaches entrent en contact avec lui lors de la chasse.

Vous n'avez pas trouvé ce que vous cherchiez? Utilisez la recherche:

Vaches et autres bovins

La chasse à la vache est un processus naturel sans lequel le comportement des animaux est considéré comme anormal. Il est très difficile pour un agriculteur débutant de distinguer lorsqu'une fausse chasse se produit chez les vaches ou de fixer les moments de rejet. Les périodes où une vache se rapproche de la chasse sexuelle ne doivent pas être laissées sans l'attention de la personne, car c'est lui qui prépare des conditions favorables pour le bétail.

Est-ce normal qu'une jeune vache ait des relations sexuelles? Les experts affirment que craindre une puberté précoce chez les animaux n'en vaut pas la peine. L'essentiel est de savoir comment une personne réagit à tout changement. Donner le bon moment est très facile.

La fécondation est conçue par nature non seulement pour continuer le genre de bétail, mais également pour réguler les processus internes dans le corps de l'animal. Après la chasse, la femelle se calme et ne fait pas de mal à l'agriculteur. Sauter des périodes pendant lesquelles une vache tire pour la première chasse est dangereux pour l'animal.

La fausse chasse chez les vaches est également courante. Ce phénomène est un signe pour l'agriculteur que des changements hormonaux indésirables se produisent à l'intérieur du corps.

Avant d’obtenir du bétail, vous devez évaluer votre propre force. Sans une préparation et une étude appropriées du mode de vie de l’animal, il ne sera pas possible d’élever des génisses ou des taureaux. Afin de ne pas perdre de temps et d'efforts en vain, vous devriez consulter des agriculteurs expérimentés. Aide ne fait pas de mal.

Quand arrive le bon moment et la vache est-elle prête à être fécondée?

Vache, puberté

Que faire si une vache ne part pas à la chasse pendant longtemps? La puberté de la femelle doit être remarquée à temps, les conséquences de l'abstinence chez le bétail se manifestent par une forte agressivité et un comportement atypique. Une vache est un individu à cycle complet en développement physiologique. La restructuration de ses hormones a lieu une fois tous les 25 jours (parfois moins - en 18 jours). L'ensemble du corps, le veau se comporte calmement et équilibré. Le cycle moyen est de 3 semaines.

Les phases de changements hormonaux dans le corps du corps sont les suivantes:

  • la femelle est excitée
  • stade d'inhibition
  • la période où la vache est en équilibre.

Une vache va chasser en une phase, et envoyer un veau à un taureau à n'importe quel moment opportun est peu rentable et même dangereux pour le fermier: l'agression de la vache ne peut être évitée.

La chasse est déterminée par des signes primaires, si le nombre de bétail sur la ferme est petit. La maturation dans un grand troupeau se passe inaperçue chez l'homme. Le comportement du taureau est plus prononcé, mais les vaches manifestent un désir différent. Pendant la période d'excitation dans le corps du corps, il se produit une formation d'œufs et, simultanément, le niveau d'œstrogènes augmente. Il est difficile de déterminer si le veau est prêt à chasser pendant cette période.

En raison de l'augmentation de l'oestrogène chez la vache, des pertes vaginales se produisent. Pour le taureau, c’est le premier signe que vous pouvez bientôt vous marier. Продолжать охоту длительное время телица не может, в среднем весь период занимает от 10 до 20 часов. Если пропустить нужный момент, животное спариваться не захочет.

Телицы, у которых началась течка, способны ранить быка, навредить ему. Делать график оплодотворение коровы без учета физиологических особенностей ее организма нельзя. От этого нет никакого толка.

Период созревания

От течки до формирования желтого тельца проходит пять дней. Changer progressivement le comportement de la vache. Le premier signe de la puberté est l'écoulement vaginal de l'animal. La détection des sécrétions est une affaire de 5 minutes pour un agriculteur expérimenté. Un jour après le début de l'oestrus, l'ovulation commence. Un oeuf apparaît le deuxième jour après l'oestrus. La cellule formée est prête pour la fécondation avec le sperme de taureau.

Après 5 jours supplémentaires, la phase de freinage commence. Le follicule est remplacé par un nouveau corps jaune, la progestérone est produite. L'accouplement pendant le freinage n'en vaut pas la peine. Une fois que les veaux se sont calmés, ils évitent le taureau et toute proximité avec des individus du sexe opposé. La décharge devient épaisse et se termine bientôt. Les deux semaines suivantes sont l’équilibre du corps, lorsque la progestérone est à un niveau élevé et l’estragon à un niveau bas.

En hiver, le veau ne cherche pas à chasser. Le froid et la nourriture sèche rendent les animaux faibles et passifs, mais après quelques mois, les vaches chassent avec un zèle extraordinaire.

L'oestrus ne dure que quelques jours et pendant ce temps, le propriétaire de la ferme doit comprendre le processus d'accouplement du bétail. La stimulation artificielle (des préparations spéciales sont données au corps) coûtera plus cher et prendra plus de temps. Le Taureau chasse dans des conditions favorables créées. Les raisons pour lesquelles une vache ne vient pas à la chasse et refuse de se rapprocher des taureaux doivent être étudiées et éliminées. L'abstinence entraîne des maladies graves, puis le bétail doit être traité pendant longtemps.

Des informations sur la quantité de vache à la chasse aideront à organiser le travail de toute la ferme.

Chasse à la vache

Les signes de la chasse chez les vaches sont des signaux auxquels il faut réagir immédiatement. Identifiez rapidement le veau estrus dans l’intérêt du propriétaire, car un bon moment ne dure pas plus d’une journée. La méthode de détermination de la chasse et des causes de mauvaise santé chez les animaux est étudiée par les agriculteurs depuis des siècles. Les remèdes populaires et les conseils des propriétaires expérimentés d'un grand troupeau aideront les débutants du premier couple.

Parmi les habitudes du corps pendant la puberté et les méthodes de détermination de la chasse, on trouve:

  • un changement radical du comportement du bétail,
  • changements externes dans les organes génitaux de la vache,
  • technique test bull,
  • mesurer la température corporelle de l'animal (un thermomètre est placé dans le rectum du bétail ou la température du lait de vache est mesurée),
  • la méthode de "feuille de fougère"
  • activité excessive de l'animal,
  • mesure de la résistance des parois du vagin (cette méthode est utilisée pour les grandes exploitations).

Après avoir pris les gobies et les vaches après une courte période, le degré de maturation de la vache est surveillé. Il n’est pas difficile d’identifier les signes, l’essentiel est d’observer le comportement des animaux du troupeau. Il est préférable de se passer de l'état de préparation naturel de la vache, mais il n'est pas recommandé de donner des médicaments sans vétérinaire. Les signes aideront à déterminer l'état de préparation du corps. Un échantillon de taureau est considéré comme l’un des moyens les plus simples et les plus abordables de déterminer s’il est temps d’inséminer une vache. Le moment propice pour l'accouplement ne dure que 24 heures, dans les cas extrêmes - 2 jours, pour lesquels vous devez avoir le temps de féconder l'œuf. Chaque agriculteur débutant passe par un processus complexe et acquiert ensuite une expérience inestimable pour l’avenir.

Une autre caractéristique est que la chasse chez les vaches après le vêlage est différente, que le comportement des vaches change, que cela devient un peu plus calme.

Sonde de chasse taureau

Lorsqu'il y a plus de 100 vaches dans un troupeau, il est impossible de déterminer l'oestrus pour chacune. Dans ce cas, l'agriculteur utilise des méthodes pratiques pour déterminer la chaleur. La puberté du corps est déterminée à l'aide d'une sonde de taureau. Cela aide à trouver des vaches qui devraient être ensemencées. Un taureau est considéré comme une sonde à laquelle les canaux séminaux sont ligaturés. Parfois, les jeunes courbent spécifiquement un membre. Un tel taureau ne peut pas complètement inséminer le corps par un accouplement sexuel.

Un taureau castré convient également à de telles fins. Préparer le mâle au rôle de sonde permettra de disposer de moyens spéciaux pour les androgènes qui ne permettent pas aux insectes de guérir. Une telle infériorité sexuelle est à la portée de l'agriculteur.

Un taureau doit être introduit dès que des signes d’oestrus apparaissent dans le troupeau des femelles. Plus souvent, la puberté survient chez les veaux sur une courte période.

L'activité sexuelle chez les échantillons de taureaux est préservée, mais l'insémination est impossible. La proximité d'un mâle castré est considérée comme une stimulation supplémentaire pour le corps. Un taureau peut stimuler jusqu'à des centaines de vaches d'âges différents. Gardez la sonde séparée du reste du bétail. Un taureau n'est libéré que pendant 2-3 heures, pas plus de 2 fois par jour. Les agriculteurs s'approvisionnent immédiatement avec deux ou trois taureaux. La vidéo montre clairement comment bien préparer les animaux.

Le premier vêlage est déterminé par le taureau. Le jeune est fait en cage. Les vaches ne résistent pas et ne fuient pas les taureaux. Cette méthode détermine la grossesse du corps. Si après 10 jours, la génisse autorise la cage, celle-ci n'est pas fécondée. Les signes de début de grossesse avec d'autres méthodes ne peuvent pas être détectés. Un veau gestante se comporte de manière agressive après la première cage - c'est un signe certain que la fécondation a déjà eu lieu. Les jours suivants de vêlage, des pertes vaginales ne sont pas observés. Moins d'un an, le veau peut devenir enceinte dès le premier contact avec le taureau.

Méthodes de chasse

Les scientifiques ont développé leurs propres méthodes pour déterminer la chasse au veau. Chacune des méthodes est célèbre pour ses avantages et ses inconvénients. Les signes de l'oestrus ne sont pas toujours faciles à remarquer ou à trouver, même à l'aide de méthodes scientifiques modernes. Les méthodes connues pour déterminer le début de la première chasse aux jeunes vaches sont présentées ci-dessous:

  • Sous-métrique. La méthode est basée sur la mesure de la longueur des pas de l'animal. À ces fins, l'agriculteur aura besoin d'un appareil spécial coûteux. Avec l'oestrus, l'animal se déplace à un rythme soutenu. L'enregistrement vidéo aide à déterminer l'oestrus dans n'importe quel corps. En raison de son coût élevé, la méthode efficace n’a pas gagné une grande popularité.
  • Résistance électrique des parois du vagin. L'ancienne méthode n'exige pas beaucoup de temps ni d'argent, mais donne des résultats douteux. Vingt pour cent seulement des génisses atteintes d’oestrus sont découvertes.
  • Mesure de la température corporelle. Cette méthode ne détermine qu'un tiers des génisses présentant de l'oestrus.
  • Recherche en laboratoire. Le mucus du vagin de l'animal est examiné. Ce ne sont pas tous les agriculteurs qui peuvent faire cette vérification. Un moyen coûteux et coûteux n'est pas abordable pour chaque propriétaire de sa propre cour de ferme. Le vagin est recouvert de mucus, qui contient une quantité accrue d'œstrogènes.

Le choix de la méthode dépend du nombre de femelles dans le bétail et des capacités de l'agriculteur. L'utilisation de tests coûteux n'est pas pratique pour les grandes exploitations.

Difficultés possibles pendant la chasse

Une génisse silencieuse sans œstrus est un problème pour tout propriétaire. Un tel animal a besoin de soins spéciaux. Les défaillances, lorsque le corps de l'animal ne produit pas les hormones nécessaires, peuvent non seulement affecter les œufs et le développement du corps, mais également entraîner la mort du bétail. Où mettre une telle génisse? L'animal est soigneusement examiné par un vétérinaire, car l'insémination n'est pas le seul problème du fermier.

Les maladies des organes internes ou une mauvaise alimentation peuvent causer un manque d'oestrus. Si le veau se comporte bien et que son corps est faible, les problèmes se situent soit dans la mangeoire, soit dans le mode de vie. Les changements dans les conditions de détention conduisent à la restauration des processus internes dans le corps du corps. Les pathologies internes sont traitées avec des médicaments. L'automédication du bétail n'en vaut pas la peine.

Comment deviner le moment de l'accouplement? La vidéo «Révéler la chasse sexuelle chez les vaches» aidera tous les nouveaux arrivants qui n'ont jamais expérimenté la fécondation des vaches.

Les périodes de chasse sexuelle chez les vaches ne durent pas longtemps, mais il est nécessaire de s'y préparer soigneusement. Il n’est pas toujours possible de provoquer l’oestrus chez une femelle par des méthodes artificielles; il est donc dans l’intérêt de l’agriculteur de déterminer les processus naturels qui se produisent chez chaque animal. S'il est temps d'inséminer la génisse, elle vous le fera savoir.

Conclusion

Ainsi, la période d’oestrus est extrêmement importante pour l’état physique et psychologique de l’animal. Par conséquent, si la vache n’a pas de chasse sexuelle, c’est l’occasion de penser que la santé de la burenka a peut-être un problème. Vous pouvez découvrir ce qui est exactement possible en contactant un vétérinaire. Il est le seul à pouvoir identifier correctement les raisons et à écrire le traitement approprié pour que, dans quelques jours, la vache puisse à nouveau se réjouir du désir d'activité sexuelle.

Le tableau pour déterminer le poids vif approximatif du veau

tour de poitrine derrière les pelles, (en cm)
longueur du corps oblique (en cm)
9092949698100102104106108110112114116118120122124126
8454
865758
88596061
9063646567
926768697072
94707173747576
9673757677787981
987778808182838486
100808284858687889091
10284858688899192939596
104889091929495979899101102
1069395969899100102103104106107109
10899100102103105106107109110112113114116
110105106107108110112114116117119120121123
11211011112114115117118119121122124126128130
114115117118119121122124125126128129131132133135136
116121122124125126128129131132133135136138139140142143
118123124126127129131132134135137139140142143145147148150
120129130132133135137138140141143145146148149151153154156157
122135136138139141142143145146148150151153155157159160162
124142144145147148150152153155156158160161163164166168
126150152153155156158161163164166168169171172173174
128158160161163164166168169171172174176177179180
130166168169170172174176177179180182184185187

détermination du poids, peser la vache, détermination du poids du bétail, peser le bétail

Pin
Send
Share
Send
Send