Conseils utiles

Rupture musculaire - causes et traitement

Pin
Send
Share
Send
Send


La déchirure musculaire est une blessure grave et assez fréquente. Si vous n'utilisez pas de traitement, des conséquences désagréables peuvent en résulter. Le traitement des déchirures musculaires est un ensemble de procédures visant à débarrasser une personne des syndromes douloureux, à extraire le sang de l'hématome formé sur le site de la déchirure, à mettre en œuvre des mesures de rééducation afin de guérir la blessure et de revenir à une vie normale.

Le traitement musculaire doit être effectué de manière à ne pas entraîner de complications telles qu'une inflammation du sang dans l'hématome et une rupture musculaire complète, car les conséquences peuvent être très préjudiciables, jusqu'à la perte totale de mobilité du membre blessé.

La déchirure musculaire du mollet survient assez souvent chez les athlètes à la suite d'une secousse, d'un décollage au sol ou, au contraire, d'un atterrissage d'une grande hauteur. De plus, des déchirures musculaires peuvent survenir lors de courses rapides sur de longues ou courtes distances.

Loin des sportifs, les muscles du mollet peuvent également être déchirés. Elle peut survenir à la suite d’une chute de hauteur, d’un football amateur, d’une chute de skateboard. Dans les enfants - lors de jeux ordinaires avec des amis dans la cour (rattrapage, grimper aux arbres, sauts longs).

Symptômes et causes de la dégradation musculaire

Les symptômes de n'importe quelle déchirure musculaire (par exemple, les muscles de la cuisse) sont les mêmes:

  • douleur aiguë au moment de la blessure,
  • sensations douloureuses ou inconfortables après une blessure, aggravées par les tentatives de bouger la jambe, la montée,
  • gonflement dans la zone de déchirure.

Si vous ressentez des douleurs, en particulier si vous soupçonnez des lésions musculaires, contactez immédiatement un spécialiste dans un centre médical.

Symptomatologie

Les symptômes de rupture sont presque identiques pour tous les muscles - une douleur apparaît, dont la force dépend de la gravité de la blessure. Un œdème apparaît progressivement sur le site de la lésion et, si un grand nombre de fibres éclate, des ecchymoses peuvent se produire. La tension musculaire intensifie le syndrome douloureux, ce qui affecte le mouvement - la victime les limite involontairement dans la zone de la blessure et, avec une pause complète, il est tout simplement impossible.

Signes d'une pause complète:

  • Douleur intense soudaine.
  • Après avoir arrêté la douleur aiguë, la douleur est ressentie pendant longtemps.
  • L'amplitude de mouvement est limitée.
  • Un changement de la couleur de la peau sur le site des dommages sous la forme d'une ecchymose ou une décoloration.
  • Oedème de gravité variable.
  • Sensation de crampes.
  • Spasme musculaire.
  • Le tissu musculaire devient raide et le muscle s'affaiblit.

En cas de rupture partielle ou d'entorse, le muscle blessé est dur à la palpation, mais reste suffisamment souple et fonctionne normalement.

Premiers secours

Les premiers soins pour l’étirement et la rupture des muscles et de l’appareil ligamentaire reposent sur l’immobilisation de la zone de dommage et l’application d’une compresse de glace.

Algorithme de premiers secours:

  • Protégez les muscles contractés des dommages supplémentaires. Pour ce faire, enlevez tout ce qui serre la zone lésée et positionnez le corps de manière à ce qu'il se détende complètement.
  • Le muscle blessé doit être au repos, les actions génératrices de tensions et autres mesures provoquant des douleurs doivent être évitées.
  • L'application d'une compresse froide sur la zone touchée doit être effectuée toutes les heures pendant la veille. Ne le laissez pas laisser plus de 20 minutes. La glace est un anti-inflammatoire efficace qui peut soulager la douleur. Les paquets contenant de la glace, des légumes surgelés ou un morceau de viande ne sont appliqués sur le site de la blessure que par la couche protectrice du produit et non directement sur la peau, ce qui aidera à éviter les engelures.
  • Compression avec cette blessure est utile, mais cela devrait être fait avec soin afin de ne pas endommager davantage la zone touchée. Un pansement élastique qui aidera à réduire le gonflement et le syndrome de la douleur fait un bon travail en ce sens
  • Il est souhaitable de placer la zone touchée au-dessus du corps lui-même.
  • Toutes les manipulations qui provoquent des douleurs musculaires ou affectent la zone affectée du corps ne sont autorisées que lorsque les principaux signes de dommages sont éliminés.

Ensuite, il est nécessaire de livrer la victime dans un établissement médical où il y a traumatologie et orthopédie. Là, des spécialistes fourniront une assistance qualifiée au patient.

Diagnostics

Le diagnostic, avec presque toutes les fractures musculaires, ne pose pas de difficultés. Un spécialiste n’a de quoi douter de la précision du diagnostic que lors d’une rupture partielle ou fermée, ce qui signifie que la nécessité d’un examen clinique supplémentaire est la radiographie, la tomodensitométrie et l’échographie.

Comment traiter une rupture musculaire

Quelle méthode de traitement est nécessaire pour les fractures musculaires? En cas de dommage partiel à l'appareil musculaire, il suffira d'appliquer un plâtre de réparation. Au cours de cette procédure, le membre blessé doit être placé dans une position dans laquelle les bords des fibres endommagées sont rassemblés au maximum.

La nécessité d'une intervention chirurgicale immédiate ne se pose que si une rupture musculaire complète s'est produite. La couture à la rupture, qui se produit dans le muscle même, s’impose sous la forme de la lettre "P".

Une intervention chirurgicale est également nécessaire lorsque les tendons sont déchirés, lorsqu'à la fin du muscle, les fibres ne se séparent pas de manière caractéristique et que le tendon, ou plutôt son extrémité, se situe parmi les fibres musculaires.

Si la victime reçoit un traitement opportun et correct, le pronostic sera favorable et, au fil du temps, les fonctions musculaires perdues seront restaurées.

La période de récupération après une rupture de l'appareil musculaire prend jusqu'à deux mois. Pendant toute cette période, la victime devrait assister à des séances de physiothérapie et développer seule un muscle blessé.

Si le traitement thérapeutique nécessaire est absent, le risque de formation de cicatrices grossières provoquant la restriction de la mobilité anatomique du membre endommagé augmente.

Important! Il est strictement interdit de procéder à un traitement indépendant de la rupture musculaire, car des complications assez graves peuvent survenir, pouvant aller jusqu’à la perte de capacité de travail.

Ne tardez pas avec le diagnostic et le traitement de la maladie!

Activités pour le traitement de la déchirure musculaire

En plus de procéder à un blocus d'infiltration, le médecin peut prescrire un ensemble de mesures.

1. Prendre un médicament - habituellement, les experts prescrivent Wobenzym à raison de 9 à 15 comprimés par jour. Ce médicament favorise la guérison accélérée des muscles blessés, active les processus de récupération. Wobenzym est pris pendant au moins deux semaines, souvent jusqu'à trois semaines. La seule contre-indication est l'âge du patient chez l'enfant. Si l'enfant a moins de 5 ans, la prise du médicament n'est pas recommandée.

2. Pour une utilisation topique, des pommades contenant de l'héparine sont prescrites au patient afin d'éviter la coagulation du sang dans le muscle endommagé.

3. Pour assurer le repos et l'immobilisation des muscles endommagés, du gypse est appliqué sur la zone lésée du membre ou toute autre fixation de la zone douloureuse est réalisée afin de l'immobiliser.

4. Si l'hématome n'a pas été détecté par échographie, mais s'il s'est formé, le sang doit être prélevé - en option, par hirudothérapie.

5. Si l'ensemble des mesures nécessaires à la rééducation du muscle endommagé n'a pas été mis en place et qu'il en résulte un vide complet, une intervention chirurgicale est effectuée.

Pour les patients ordinaires, toutes les mesures ci-dessus sont suffisantes pour la rééducation des muscles après une déchirure de trois semaines. Les athlètes, quant à eux, ont besoin de conditions spéciales correspondant au niveau de leur forme physique. L'entraînement commence souvent déjà le cinquième jour après la blessure. Cependant, ils ne touchent que les muscles du corps situés au-dessus du niveau de la ceinture.

Le dixième jour après la blessure, l'entraînement en piscine est autorisé. Quant à la course, elle devrait être lisse, après avoir appliqué de la glace sur la zone touchée. Dans tous les cas, la décision de former est prise par le médecin traitant.

Pin
Send
Share
Send
Send