Conseils utiles

Définition du trouble déficitaire de l'attention (TDAH)

Pin
Send
Share
Send
Send


Le TDAH, ou trouble d'hyperactivité avec déficit de l'attention, est généralement diagnostiqué au début de l'enfance, car il s'agit le plus souvent d'un dysfonctionnement congénital des lobes du cerveau responsables de l'attention. Mais parfois, le syndrome se fait sentir déjà à l'âge adulte. Et même si le déficit de l'attention était diagnostiqué dans l'enfance, une personne devra faire face à certaines conséquences de la maladie tout au long de sa vie. Comment à l'âge adulte s'entendre avec le déficit de l'attention? Apprenez de l'article.

2. TDAH chez les enfants. Comment aider votre enfant?

Les enfants atteints de TDAH ont des difficultés à se concentrer et ne sont donc pas toujours en mesure de faire face aux tâches d'apprentissage. Ils commettent des erreurs d'inattention, ne font pas attention et n'écoutent pas les explications. Parfois, ils peuvent montrer une mobilité excessive, des rotations, se lever, faire de nombreuses actions inutiles, au lieu de rester assis tranquillement et de se concentrer sur leurs études ou d’autres activités.

Ce comportement est inacceptable en classe et crée des problèmes à la fois à l'école et à la maison. Ces enfants ont souvent de mauvaises notes et sont souvent considérés comme malicieux, vilains, “terrorisant” les familles et les camarades d'école. De plus, ils peuvent eux-mêmes souffrir d'une faible estime de soi, il leur est difficile de se faire des amis et de devenir amis avec d'autres enfants.

En fait, le comportement ci-dessus est dû à l’absence de certaines substances biologiquement actives dans certaines parties du cerveau. Chaque partie du cerveau contrôle certains processus comportementaux et mentaux. On pense que le TDAH affecte plus d'une région du cerveau. Selon la partie du cerveau touchée, l'enfant peut présenter davantage de signes de trouble d'hyperactivité avec déficit de l'attention.

TDAH chez l'adulte (signes)

La population adulte représente 60% du nombre total de cas diagnostiqués de trouble d'hyperactivité avec déficit de l'attention. Et bien que le syndrome remonte souvent à l'enfance, plusieurs facteurs influencent son développement:

  • génétique (prédisposition héréditaire),
  • biologique (infections et lésions dans l'utérus),
  • social (conflits, blessures, empoisonnement).

Les adultes atteints de TDAH sont plus émotifs que leurs pairs. Ce sont des personnes excentriques, maintenant enlisées dans des rêves et éloignées du monde, puis emportées avec précision par la réalité, aspergées de tout et ne faisant en réalité rien. Une émotion accrue peut être considérée comme un avantage, si vous la dirigez dans une direction créative (comme le faisait Jim Carrey) ou comme un obstacle, car une émotion accrue se traduit par des difficultés dans les principaux domaines de la vie.

Le syndrome d'hyperactivité chez la femme est moins fréquent que chez l'homme. Et est accompagné par d'autres manifestations. La principale différence est que l'hyperactivité chez les femmes est moins prononcée que le déficit de l'attention. Ils volent plus souvent dans les nuages ​​que dans le bruit. On note une insécurité générale, une anxiété et une tendance à la dépression. Les symptômes, en particulier les sautes d'humeur, s'intensifient avant les règles.

À l'âge adulte, le trouble déficitaire de l'attention se manifeste comme suit:

  • l'incapacité de se concentrer sur une chose,
  • perception inadéquate du temps, anxiété avant la date limite,
  • ignorer les tâches quotidiennes comme nettoyer un appartement,
  • accès de perfectionnisme
  • immunité aux informations parlées par quelqu'un, incapacité d'écouter et d'écouter,
  • l'incapacité de terminer le travail,
  • l’oubli et, partant, le non-accomplissement d’une partie des tâches ou de tous les devoirs,
  • pannes soudaines,
  • difficulté à lire, comprendre l'information, ennui à cet égard,
  • diminution de l'attention dans le travail d'équipe,
  • l'utilisation de dessins, de diagrammes et de cartes “devoir” pour mémoriser des informations de tous les jours,
  • problèmes de reproduction des connaissances,
  • nervosité et passivité totale,
  • la passivité est accompagnée de petites manipulations: tourner sur une chaise, jouer avec les doigts, frotter le visage, jeter les jambes,
  • distraction, sentiment d’ennui fréquent, injustice, incapacité à se détendre et à se reposer,
  • décisions impulsives et dangereuses en raison de l'impulsivité (les actions sont en avance sur la pensée): transactions et actions à risque, conduite dangereuse avec accidents, relations amicales et amoureuses superficielles et à court terme, ignorance des normes et règles, provocations
  • humeur trop mobile (de la dépression à une réactivité inexpliquée),
  • la dépendance de la performance et de l'humeur à des stimuli externes,
  • caractère explosif
  • rage, humeur, impatience, provoquant souvent le renvoi, la perte d'amis et de famille,
  • l'hypersensibilité, y compris dans un domaine séparé, par exemple l'audition,
  • faible résistance au stress, tendance à "transformer une mouche en éléphant",
  • désorganisation complète de la vie,
  • difficultés d'adaptation au changement,
  • somnolence et réflexion.

Le risque de dépendance est élevé, en raison des tentatives d’amélioration de la concentration et de l’énergie avec l'aide du chocolat, du thé, du café, des boissons énergisantes ou de l'élimination du stress interne lié à l'alcool, aux cigarettes et aux drogues. Les personnes atteintes de TDAH sont sujettes aux troubles compulsifs.

Un adulte souffrant d'hyperactivité s'avère souvent isolé de la société en raison de son incapacité à être attentif, à souligner les points principaux et importants dans une situation donnée, à percevoir et à interpréter de manière erronée les expressions faciales et les gestes des personnes.

Toutes les personnes atteintes du TDAH ne ressentent pas les mêmes symptômes et ont des difficultés. Dans de nombreux cas, la capacité juridique globale et la concentration sont plus fortes que les troubles caractéristiques du syndrome. Ses manifestations dépendent de l'âge et de l'évolution, mais l'anxiété intérieure, le sentiment de soumission et de suggestibilité, l'impossibilité d'atteindre un objectif, les difficultés au travail et aux études, les changements fréquents d'emploi, les divorces et les ruptures dans les relations, ainsi que les délocalisations sont presque toujours constatés.

2.1. Caractéristiques du comportement dans ce syndrome

1. Symptômes d'inattention.

Ces enfants sont facilement distraits, oublieux et concentrent peu leur attention. Ils ont du mal à terminer leurs travaux, à organiser et à suivre des instructions. On a l'impression qu'ils n'écoutent pas quand on leur dit quelque chose. Ils font souvent des erreurs d'insouciance, perdent leurs fournitures scolaires et d'autres choses.

2. Symptômes de l'hyperactivité.

Les enfants semblent impatients, excessivement sociables, difficiles, ne peuvent rester longtemps sans rien faire. Dans la classe, ils ont tendance à se détacher au mauvais moment. Au sens figuré, ils sont constamment en mouvement, comme enroulés.

3. Symptômes de l'impulsivité.

Très souvent, en classe, les adolescents et les enfants atteints de TDAH crient une réponse avant que l’enseignant ne finisse sa question, s’interrompant constamment lorsque les autres parlent, il est difficile pour eux d’attendre leur tour. Ils ne sont pas capables de reporter le plaisir. S'ils veulent quelque chose, ils devraient l'obtenir au même moment, sans céder à une variété de persuasions.

Tous les enfants peuvent parfois être inattentifs ou hyperactifs, alors qu'est-ce qui différencie les enfants atteints de TDAH?

Le TDAH est détecté si le comportement de l’enfant est différent de celui d’autres enfants du même âge et du même stade de développement pendant une période suffisamment longue, au moins six mois. Ces caractéristiques comportementales se manifestent jusqu’à 7 ans. À l’avenir, elles apparaissent dans diverses situations sociales et ont une incidence négative sur les relations intrafamiliales.

Si les symptômes du TDAH sont importants, cela conduit à une mauvaise adaptation sociale de l'enfant à l'école et à la maison. Un médecin doit examiner soigneusement l’enfant afin d’exclure d’autres maladies pouvant également causer ces troubles du comportement.

Le danger du trouble déficitaire de l'attention

Une personne atteinte de déficit de l'attention de l'extérieur a l'air très contradictoire: soit elle laisse de côté des choses importantes et simples, puis elle devient obsédée par quelque chose, oubliant le sommeil et la nourriture, essayant d'atteindre la perfection. Les difficultés relationnelles sont l’une des conséquences du TDAH.

Mais beaucoup plus dangereux est la déception en soi, résultant de la déception dans l'activité, qui laisse présager de l'ennui. Et une personne atteinte de TDAH commence à s’ennuyer très facilement: en raison des caractéristiques du fonctionnement du cerveau, l’intérêt disparaît rapidement, l’attention est détournée, le moindre bruissement gêne, l’activité reste incomplète.

En raison de son caractère incomplet chronique, une personne développe et accumule de nombreuses peurs et complexes, l’anxiété. Pris ensemble, tout ce qui précède peut entraîner une dépression.

2.2. Violations associées

• Problèmes d'apprentissage

Les enfants atteints du syndrome ADH ne peuvent pas traiter complètement certains types d'informations. Un enfant comprend ce qu'il voit pire, l'autre - ce qu'il entend. En conséquence, les enfants hyperactifs avec déficit de l'attention ont des difficultés à apprendre les matières enseignées.

L'enfant est isolé du monde extérieur et est triste la plupart du temps. Un bébé atteint d'un trouble déficitaire de l'attention a généralement une faible estime de soi et ne s'intéresse guère à la vie. L'enfant peut dormir ou manger sensiblement plus ou moins que d'habitude.

Des peurs excessives peuvent rendre un bébé vulnérable et timide. Il est généralement hanté par des pensées perturbantes. Le bébé est trop actif, calme ou retiré. Veuillez noter que les peurs dans l'enfance et la dépression chez l'enfant peuvent être associées non seulement au TDAH, mais également à d'autres causes.

Le comportement d’un enfant dans le TDAH peut être extrêmement insupportable. Cela amène souvent les parents à se sentir coupables et à avoir honte. Avoir un enfant atteint du TDAH ne signifie pas que vous l’avez mal élevé.

TDAH - C’est une maladie qui nécessite un diagnostic et un traitement appropriés. Avec un traitement efficace, vous pouvez normaliser les comportements à l’école et à la maison, augmenter l’estime de soi de l’enfant, faciliter les interactions sociales avec les autres enfants et les adultes, c’est-à-dire aider l’enfant à atteindre son plein potentiel et à lui redonner une vie bien remplie.

Correction du TDAH

Le trouble d'hyperactivité avec déficit de l'attention chez l'adulte est corrigé à l'aide d'un traitement médicamenteux et d'une psychothérapie, à condition que le syndrome interfère avec la personnalité dans les zones principales. Si les manifestations ne nuisent pas, le traitement n'est pas nécessaire, mais le syndrome seul ne peut pas passer.

La psychothérapie est choisie individuellement en fonction de problèmes troublants. Par exemple, des spécialistes aident quelqu'un à se débarrasser de ses mauvaises habitudes ou de ses compulsions, quelqu'un cherche à dompter sa colère ou à augmenter sa résistance au stress. Selon les cas, il est prescrit:

  • psychothérapie individuelle (correction de l'estime de soi, élimination des émotions accumulées, gêne ou honte, ressentiment),
  • psychothérapie conjugale et familiale (résolution de conflits basée sur l'oubli et des décisions compulsives, éducation des membres de la famille sur les caractéristiques de la maladie pour une meilleure compréhension),
  • psychothérapie de groupe (établissement de relations avec l'équipe),
  • psychothérapie cognitivo-comportementale (modification des stéréotypes de comportement, d'habitudes, de croyances, d'attitudes).

Il utilise des formations qui enseignent la pratique de l'organisation du temps et de l'espace, en aidant à développer des capacités d'organisation et de gestion. Ils ne comprennent pas les causes du comportement et des émotions, mais donnent simplement des instructions et des conseils efficaces sur l'organisation du lieu de travail, l'établissement d'un plan de tâches, leur mise en œuvre et la redistribution du temps et des efforts.

Vous pouvez réduire la gravité des symptômes du TDAH de manière improvisée à l'aide de:

  • sports de plein air (la production de noradrénaline, de sérotonine et de dopamine augmente la concentration et l'activité cérébrale, améliore l'humeur),
  • normalisation et maintien des habitudes de sommeil,
  • une alimentation saine (il est utile de refuser les glucides sucrés et rapides, privilégiez les aliments protéinés).

Pour augmenter la maîtrise de soi, il est utile de faire du yoga, de la méditation ou d’autres méthodes de relaxation. Il est prouvé qu'en cours de formation, le travail du cortex préfrontal s'améliore, ce qui est responsable de l'attention, de la planification et de la maîtrise de soi. Pour soulager le stress et l'irritation dus à la situation, des techniques de respiration sont appropriées.

Il est important de comprendre qu'avec un diagnostic de TDAH, une personne ne peut pas agir autrement. Ce n'est pas une question de faible volonté, mais de diagnostic. Alors ne vous en faites pas. Acceptez-vous et aidez-vous: prenez des notes, créez des rappels électroniques, travaillez avec des écouteurs, minimisez l'influence des stimuli externes (maximisez le lieu de travail et la pièce à la maison), établissez un plan et une routine quotidienne, définissez de petites tâches, alternez des activités, gérez des types complexes et exigeant en concentration sports, marche, échauffement pendant la journée de travail.

Rappelez-vous que vous êtes spécial et unique, rien ne vous empêche de réaliser les mêmes et plus grands succès que les autres. L'essentiel est de trouver votre chemin et vos outils pour une vie productive. C'est ce que Avril Lavigne, Justin Timberlake, Liv Tyler, Will Smith, Paris Hilton, Jim Carrey ont diagnostiqué avec un trouble d'hyperactivité avec déficit de l'attention.

2.3. Comment se comporter avec un enfant?

1. Développer une attitude positive. Au lieu de critiquer l'enfant et de lui dire ce qu'il ne devrait PAS faire, transformez vos remarques de manière plus positive et dites à l'enfant ce qu'il FAUT FAIRE. Par exemple, au lieu de: "Ne jetez pas vos vêtements sur le sol", essayez de dire: "Laissez-moi vous aider à enlever vos vêtements."

2. Ne lésinez pas sur les éloges.

3. Aidez votre enfant à ne pas s’inquiéter. Des activités telles que des jeux de détente, écouter de la musique agréable, prendre un bain aideront votre enfant à se calmer s'il est contrarié ou déçu.

4. Établissez des règles simples et claires pour votre enfant. Les enfants ont besoin d'une routine spécifique. Avec cela, ils savent quand et quoi faire, et ils se sentent plus calmes. Effectuer des activités quotidiennes à la même heure de la journée.

5. Communiquer plus. Parlez avec votre enfant. Discutez de divers sujets avec lui - ce qui s'est passé à l'école, ce qu'il a vu au cinéma ou à la télévision. Découvrez ce que l'enfant pense.

6. Limitez le nombre de distractions et contrôlez le travail de l'enfant.

7. Répondez correctement au mauvais comportement. Expliquez ce qui vous a énervé dans son comportement.

8. Reposez-vous. Parfois, vous avez besoin de repos.

9. Si vous sentez que vous ne vous en sortez pas, parlez-en à votre médecin qui vous donnera les conseils nécessaires.

Bien que l'on pense que le TDAH n'est pas complètement guéri, il peut être corrigé. Le traitement des enfants hyperactifs avec déficit de l'attention peut combiner méthodes d'éducation, thérapie médicamenteuse et thérapie comportementale. Le déroulement du traitement des troubles de l’attention est choisi individuellement.

Si votre bébé souffre d'un déficit d'attention, vous devriez prendre note des exercices de développement de l'attention.

3. À propos des syndromes de déficit de l'attention chez l'adulte. Signes et symptômes

Trouble déficitaire de l'attention (ADD), contrairement à la croyance populaire, ne se produit pas uniquement chez les enfants. Les retards constants, la désorganisation, l’oubli sont quelques-unes des manifestations désagréables de ce syndrome, qui peuvent bouleverser la vie personnelle et la carrière d’un adulte. La première étape dans la lutte contre cette maladie psychologique consiste à comprendre le syndrome lui-même et ses caractéristiques.

En règle générale, le trouble déficitaire de l'attention apparaît chez l'adulte chez qui cette maladie a été diagnostiquée dans l'enfance. Cependant, il existe des cas où ce syndrome n'apparaît qu'à l'âge adulte.
Le déficit de l'attention chez les enfants passe souvent inaperçu et est attribué par les parents et les enseignants aux qualités personnelles de l'enfant: rêveur, caramel au beurre, paresseux ou tout simplement «pas l'élève le plus doué de la classe».

Chez l'adulte, la DAS se déroule différemment que chez l'enfant, et dans chaque cas individuel peut avoir des manifestations uniques. Les catégories suivantes décrivent les symptômes les plus courants du TDA chez l’adulte.

1. Le problème de la concentration et de l'attention

Les adultes atteints de TDA ont souvent de la difficulté à se concentrer sur les tâches et activités quotidiennes. Les symptômes communs dans cette catégorie sont:

• «geler» sans s'en rendre compte, même au milieu d'une conversation.
• Plus grande distraction, l'attention "errante" permet de se concentrer sur une tâche ou un sujet.
• L'incapacité de se concentrer, par exemple, lors de la lecture ou du discours de quelqu'un d'autre.
• Des difficultés à accomplir des tâches, même les plus simples.
• La tendance à ne pas prêter attention aux détails, ce qui entraîne des erreurs de travail ou d'étude.
• Faible capacité d'écoute, difficulté à reproduire une conversation ou à suivre des instructions.

2. Surconcentration

En règle générale, on pense que les personnes avec ADD ne peuvent se concentrer sur rien, mais cette pièce a aussi un revers: parfois, ces personnes se concentrent trop sur une tâche ou un sujet. Ce symptôme paradoxal s'appelle la surconcentration.

Например, человек может так сильно увлечься, «раствориться» в книге, телевизионной передаче или компьютерной игре, что напрочь забудет о времени или своих обязательствах, которые необходимо делать. Сверхконцентрацию можно направить в продуктивное русло, однако при игнорировании этого симптома, его последствия могут сказаться на работе или отношениях.

3. Désorganisation et oubli

Le trouble déficitaire de l'attention viole souvent l'ordre de substance établi dans la vie d'un adulte. L'organisation, la capacité de hiérarchiser les priorités, la cohérence des tâches et des tâches ainsi que le timing deviennent une tâche accablante pour les adultes ADD. Les symptômes courants de désorganisation et d’oubli incluent:

  • Faibles compétences organisationnelles (une maison, un lieu de travail ou une voiture regorge de choses inutiles, se trouve dans un état de désordre chronique).
  • Le désir de remettre les choses.
  • Difficultés à démarrer et à terminer des travaux.
  • Retard chronique.
  • Oubli permanent de rendez-vous, de ces obligations ou de dates fixes.
  • La perte constante d'objets ou leur déplacement dans des endroits inappropriés (clés, portefeuille, téléphone).
  • Incapacité de compter le temps.

4. impulsivité

Si ce symptôme fait partie de votre complexe de manifestations du TDA, vous pourriez avoir des problèmes de comportement et une réaction incorrecte aux phrases d'autres personnes. Vous avez des problèmes d'impulsivité si cela vous arrive:

• Interruption constante des interlocuteurs.
• Incapacité de se contrôler.
• Parler sans réfléchir des pensées qui peuvent s'avérer grossières ou indécentes.
• Désir de substances ou d’activités addictives.
• Action spontanée ou irréfléchie sans prise de conscience des conséquences.
• Problèmes de comportement adéquat dans la société (on peut attribuer ici même une pose figée pendant une longue réunion).

5. difficultés émotionnelles

De nombreux adultes atteints de TDA ont des problèmes de sentiments, en particulier de colère et de frustration. Les symptômes typiques de cette catégorie sont:

• Se sentir de mauvais résultats.
• Incapacité à faire face à la déception.
• Apparition rapide de fatigue ou d’agitation nerveuse.
• irritabilité fréquente et sautes d'humeur.
• Difficultés à maintenir la motivation.
Hypersensibilité à la critique.
• tempérament court.
• Faible estime de soi et vulnérabilité accrue.

6. Hyperactivité et anxiété

L'hyperactivité chez l'adulte est similaire à l'hyperactivité chez l'enfant. Il se manifeste par une augmentation de l'énergie. Cependant, chez l'adulte, ce symptôme a un effet plus marqué sur l'état psychologique que sur l'activité physique. Le complexe de symptômes d'hyperactivité comprend:

• Sensation d'anxiété, d'agitation.
• Viser des situations à risque.
• Début rapide de l'ennui.
• pensées "en cours".
• Réticence à rester immobile au même endroit, agitation motrice.
• Un désir aigu d’impressions vives.
• bavardage excessif.
• Faire beaucoup de choses à la fois.

Les adultes présentant un trouble déficitaire de l'attention sont moins susceptibles de faire preuve d'hyperactivité que les enfants. Seul un petit nombre de personnes atteintes de TDA présentent des symptômes dans cette catégorie. N'oubliez pas que vous pouvez avoir un trouble déficitaire de l'attention avec même pas de symptômes d'hyperactivité.

4. traitement. Trouble de déficit d'attaque

Souvent, les gens eux-mêmes ne soupçonnent pas qu'ils ont de tels problèmes, considérant que cette agitation et cette précipitation éternelle sont tout à fait naturelles.

Et si vous avez trouvé des symptômes de cette maladie au moment de lire l'article, ne vous inquiétez pas. Après tout, le TDAH est une maladie et toute maladie peut être guérie.

Pour un traitement plus efficace, il est important de connaître votre type de TDAH.
Il existe au moins 6 types différents de TDAH, chacun nécessitant une approche thérapeutique différente.

Type 1: TDAH classique.

Les patients présentent des symptômes majeurs du TDAH, ainsi que de l'hyperactivité, de la nervosité et de l'impulsivité. Il y a une diminution de l'activité du cortex frontal et du cervelet, surtout quand elle est concentrée. Ce type est généralement diagnostiqué dans les premiers stades de la vie.

Dans ce cas, vous devez utiliser des compléments alimentaires qui augmentent les niveaux de dopamine dans le cerveau, tels que le thé vert, la L-tyrosine et la Rhodiola rosea. S'ils sont inefficaces, des médicaments stimulants peuvent être nécessaires. Un régime riche en protéines et limité en glucides simples peut également être très utile.

Type 2: TDAH inattentif

Les patients présentent les principaux symptômes du TDAH, mais ils subissent également une perte de force, une diminution de la motivation, un détachement et une tendance à se raccrocher.

Ce type est généralement diagnostiqué à un âge plus avancé. C'est plus fréquent chez les filles. Ce sont des enfants et des adultes calmes, ils sont considérés comme des paresseux, non motivés et pas très intelligents. Les recommandations pour ce type sont les mêmes que pour le premier.
Type 3: TDAH avec fixation excessive.

Ces patients sont également caractérisés par des symptômes primaires du TDAH, mais en combinaison avec une rigidité cognitive, des problèmes de changement d'attention, une tendance à se concentrer sur les pensées négatives et un comportement obsessionnel, le besoin d'uniformité. En outre, il existe une prédisposition à l'anxiété et au ressentiment, et ils ont tendance à vouloir discuter et à s'opposer.

Les stimulants ne font généralement qu'aggraver l'état de ces patients. Pour le traitement, les suppléments qui augmentent le niveau de sérotonine et de dopamine sont meilleurs. Un régime avec une combinaison équilibrée de protéines saines et de glucides intelligents est également recommandé.

Type 4: TDAH des lobes temporaux.

Les principaux symptômes du TDAH chez ces patients sont combinés à la colère. Ils ont parfois des périodes d'anxiété, de maux de tête ou de douleurs abdominales, se livrent à des pensées sombres, ont des problèmes de mémoire et ont du mal à lire, et interprètent parfois de manière incorrecte les commentaires qui leur sont adressés. Dans leur enfance, ils ont souvent des blessures à la tête ou, au sein de leur famille, l'un des membres de la famille a été victime de crises de rage.

Les stimulants rendent généralement ces patients encore plus irritables. Il est préférable d’utiliser une combinaison de suppléments de stimulants pour calmer et stabiliser votre humeur. Si le patient a des problèmes de mémoire ou d’apprentissage, cela vaut la peine de prendre des compléments alimentaires qui améliorent la mémoire. Si des médicaments sont nécessaires, il s'agit alors d'une combinaison d'anticonvulsifs et de stimulants. Il ne fait pas de mal d'adhérer à un régime plus riche en protéines.

Type 5: TDAH limbique.

Les principaux symptômes du TDAH chez ces patients sont accompagnés de mélancolie chronique et de négativité, associées à une perte de force, à une faible estime de soi, à une irritabilité, à un isolement social, au manque d'appétit et au sommeil. Les stimulants provoquent également des problèmes de réaction en retour ou des symptômes de dépression.

Type 6: Cercle de feu du TDAH.

Outre les principaux symptômes du TDAH, ces patients sont caractérisés par des sautes d'humeur, des accès de colère, des traits d'opposition, un manque de souplesse, une pensée hâtive, une conversation excessive et une sensibilité aux sons et à la lumière. Ce type peut être appelé "anneau de feu", car un anneau caractéristique est visible sur les balayages du cerveau des personnes atteintes de ce type de TDAH.

Il existe également un certain nombre de procédures communes à tous les patients atteints de TDAH, en plus des instructions du médecin.

1. Prendre des multivitamines.
Ils aident à apprendre et à prévenir les maladies chroniques.

2. Complétez votre alimentation avec des acides gras oméga-3.
Il a été constaté que les personnes souffrant du TDAH ont une carence en acides gras oméga-3 dans le sang. Deux d'entre eux sont particulièrement importants: l'acide eicosapentaénoïque (EZPK) et l'acide docosahexaénoïque (DZGK). EZPK aide généralement les personnes atteintes de TDAH. Pour les adultes, je recommande de prendre 2000-4000 mg / jour, pour les enfants 1000-2000 mg / jour.

3. Éliminer la caféine et la nicotine.
Ils empêchent le sommeil et réduisent l'efficacité des autres traitements.

4. Faites de l'exercice régulièrement.
Au moins 45 minutes 4 fois par semaine. De longues promenades énergiques sont exactement ce dont vous avez besoin.

5. Réduisez le flux d'informations.
Pas plus d'une demi-heure par jour, regardez la télévision, jouez à des jeux vidéo, utilisez un téléphone portable et d'autres appareils électroniques. Ce ne sera peut-être pas facile, mais cela aura un effet notable.

6. Traitez les aliments comme un médicament.
La plupart des patients atteints de TDAH s'améliorent lorsqu'ils suivent un programme de nutrition cérébrale. Travailler avec un nutritionniste peut donner des résultats sérieux.

Nous pouvons dire que le TDAH est le fléau du 21ème siècle. Malheureusement, de nos jours, un nombre croissant de personnes sont devenues sensibles à ce syndrome. Ce n'est pas surprenant, vu la quantité d'informations que nous percevons chaque jour, le bonheur, c'est déjà que nous ne sommes pas fous.

Accordez-vous au moins une pause occasionnellement, en laissant le cerveau suspendu devant l'abondance d'informations nouvelles que nous alimentons tous les jours, assis sur Internet ou regardant la télévision. Je pense qu'il vous en sera reconnaissant.

Comme vous pouvez le constater, une amélioration de la concentration est même possible pour les personnes atteintes de TDAH.

Description du problème

Le développement de la maladie est plus souvent affecté par les enfants âgés de 2 à 3 ans et plus. Chez l’adulte, la maladie peut également se manifester, mais ces personnes sont moins sensibles à ses effets négatifs et sont mieux maîtrisées. Au contraire, les enfants connaissent un manque cruel de relations avec d’autres personnes.

La survenue à l’âge conscient de la maladie est due à une prédisposition génétique. Mais les symptômes manifestés ne se développent pratiquement pas. Cela est dû au fait qu’au premier plan un adulte a de la famille, du travail et que les émotions sont reléguées au second plan.

Souvent, la maladie se manifeste chez les garçons. Dans presque chaque classe, il existe un représentant vivant des symptômes du trouble déficitaire de l'attention.

Lorsque le développement du TDAH chez les enfants est enregistré, il se caractérise par une incapacité à maintenir leur propre attention sur un sujet ou un événement particulier. Le patient est extrêmement actif, essayant d'être à plusieurs endroits en même temps.

Si, au cours d'une leçon, un enfant commet une erreur dans une tâche, il ne concentre pas son attention sur celle-ci, n'écoute pas les explications concernant son injustice et n'écoute pas les mots instructifs. Dans certaines situations, le comportement de l’enfant dépasse toutes les frontières, il ne peut pas se contrôler, tourne constamment, saute à sa place. Ce sont ces réactions qui sont très perceptibles dans le contexte d’autres enfants qui sont calmement passionnés par les devoirs scolaires ou par un jeu de rôle commun.

Dans la plupart des cas, les enseignants remarquent des troubles du développement et s’efforcent d’étiqueter ADHD. Pour confirmer les symptômes, vous devez être diagnostiqué par un psychologue.

Les types suivants de déficit de l'attention chez un enfant sont distingués:

  1. Inattention - seul ce symptôme qui détermine la maladie apparaît chez le patient atteint de TDAH. L'hyperactivité est presque totalement éliminée,
  2. Impulsivité et hyperactivité - le tableau clinique est accompagné non seulement d’une activité accrue par rapport aux autres enfants, mais également de tempérament, de déséquilibre, d’impulsivité et de nervosité,
  3. Vue mixte - formée chez les patients plus souvent que les autres types. Les deux signes du syndrome sont inclus. Il peut se développer non seulement chez les petits patients, mais aussi chez les adultes.

Si vous omettez le facteur humain et écoutez le langage de la psychologie, le trouble déficitaire de l'attention est un dysfonctionnement du système nerveux, caractérisé par une violation du fonctionnement normal du cerveau. Ces problèmes associés à l'organe humain le plus important sont les plus dangereux et les plus imprévisibles.

Pour prévenir les conséquences du développement de la maladie, il est nécessaire de surveiller le comportement de l'enfant et de prêter attention aux problèmes éventuels de formation de l'individu dans le temps. Les symptômes détectés en temps opportun sont sujets à des effets thérapeutiques. Par conséquent, la panique sans raison et contrariée lorsqu'un diagnostic est identifié ne vaut pas la peine.

Causes de l'hyperactivité

La médecine ne peut déterminer avec précision les causes de l'hyperactivité et des troubles de l'attention chez des patients de différentes catégories d'âge. Les facteurs de développement peuvent être diverses situations qui affectent négativement le patient, ainsi que la totalité des processus qui se produisent. Toute influence affecte négativement le système nerveux humain.

Certaines raisons stimulent la formation d’un déficit d’attention chez les enfants:

  1. Le développement de l'enfant dans l'utérus, qui entraîne des changements négatifs dans la formation du système nerveux central du bébé, ce qui entraîne une privation d'oxygène ou une hémorragie dans le cerveau,
  2. Femme enceinte prenant des médicaments à des doses non contrôlées,
  3. L'influence négative des addictions pendant la grossesse sur le développement du fœtus (addiction à l'alcool, à la nicotine et à la toxicomanie),
  4. Fausse couche ou interruption de l’approvisionnement en sang du fœtus par le cordon ombilical,
  5. Accouchements difficiles, complications ou, à l'inverse, accouchements rapides pouvant entraîner une blessure à la tête du bébé ou l'apparition de problèmes de la colonne vertébrale,
  6. Le conflit sur le facteur Rh du sang, qui conduit à une incompatibilité immunologique de la mère et de l'enfant en développement,
  7. À l'âge d'un an et plus tôt, la présence de maladies provoquant une augmentation de la température corporelle du bébé à des niveaux critiques (jusqu'à 39-40 degrés),
  8. Inflammation des poumons ou débordement d'une maladie mineure dans l'asthme bronchique,
  9. Maladies des reins, caractérisées par un degré sévère d'évolution,
  10. L’introduction dans le corps d’un petit patient, âgé de moins de 1-2 ans, de préparations d’effets neurotoxiques,
  11. Maladie cardiaque congénitale ou détection de son insuffisance,
  12. Prédisposition génétique.

L'hérédité qui s'est manifestée chez l'enfant peut être vue directement des parents et transmise par des parents éloignés. Les bébés prématurés ont plus de 80% de tendance à développer un trouble déficitaire de l'attention au cours des premiers stades de leur existence par rapport aux nouveau-nés nés au bon moment.

La cause de l'apparition de la maladie à l'adolescence est la connaissance de l'ordinateur et d'autres gadgets. Au contact de la technique, l’enfant produit du cortisol (hormone du stress), ce qui empêche le cerveau de se concentrer.

La manifestation du processus de violations dans le développement de l'enfant ne doit pas être confondue avec la détérioration. Le diagnostic du TDAH est traitable et les mauvaises manières d'un jeune ne peuvent être éradiquées.

Tableau clinique

Une image vivante de l'évolution des symptômes est détectée chez les enfants. À l’âge adulte, les signes de la violation sont soigneusement cachés et étouffés, il est donc assez difficile pour un étranger d’identifier la maladie à un âge conscient. Dans la plupart des cas, les enseignants envoient les enfants à l'hôpital, en notant les déviations et le manque d'attention de la part des enfants.

Les symptômes vifs commencent à se manifester chez les enfants après avoir atteint l'âge de 5 à 12 ans. Les premiers signes peuvent être remplacés encore plus tôt, ils sont identifiés comme suit:

  1. Le bébé commence à tenir sa tête tôt et longtemps, s’asseoir, se retourner et ramper,
  2. Un nouveau-né dort peu, est réveillé plus,
  3. Avant de s'endormir, l'enfant se fatigue, mais il ne parvient pas à s'endormir tout seul, il y a toujours une hystérie,
  4. Les enfants avec ce diagnostic sont très sensibles aux objets étrangers, aux personnes, à la lumière vive et aux sons forts.
  5. Les jouets ou les objets s’inclinent avant que l’enfant les ait complètement examinés.

Ces signes peuvent indiquer un déficit de l'attention chez les enfants en bas âge et sont présents chez certains enfants à caractère agité, âgés de moins de 3 ans. Souvent, les problèmes d’activité laissent une empreinte particulière sur le travail de tous les organes internes.

Les enfants dans cette situation sont souvent sujets à une indigestion. La présence de diarrhées fréquentes est un symptôme évident de la stimulation constante de l’intestin grêle par le système nerveux du bébé. En outre, les réactions allergiques et diverses éruptions cutanées sont plus courantes chez les patients diagnostiqués que chez les pairs.

En cas de déficit de l'attention chez les enfants, les principaux signes d'une violation au cours de la formation normale du corps sont une attention insuffisante, l'impulsivité et l'hyperactivité. Pour chaque symptôme spécifique, ses propres signes sont distingués.

Le manque d'attention se manifeste de la manière suivante:

  1. Se concentrer sur un sujet ou une situation devient rapidement un fardeau. Le patient perd de l’intérêt pour les détails, ne cherche pas à distinguer l’essentiel de l’aspect secondaire ou supplémentaire. L'enfant à ce moment commence à faire plusieurs choses en même temps. Il essaie de peindre toutes les zones de la même couleur, mais ne peut pas terminer le travail commencé. Lors de la lecture, il saute par-dessus un mot ou même une ligne. Cette manifestation signifie que l'enfant ne sait pas comment faire des projets. Pour traiter un symptôme, vous devez apprendre à votre bébé à planifier: "Vous devez d'abord faire valoir ce point, puis passer au suivant."
  2. Le patient, sous quelque prétexte que ce soit, essaie de ne pas avoir recours aux tâches quotidiennes, aux leçons ou à l'aide à domicile. Dans une telle situation, la maladie se manifeste soit par une protestation discrète, soit par un scandale en colère ou une hystérie.
  3. Cycle d'attention. Dans cette situation, l'enfant d'âge préscolaire se concentre sur un sujet ou une leçon particulier pendant 5 minutes au maximum. L'élève peut étudier jusqu'à 10 minutes. Après cela, la même période de temps est nécessaire pour rétablir la force et la concentration. Chez les patients pendant la période de repos, une particularité est révélée: une personne n'entend tout simplement pas l'interlocuteur, ne réagit pas à ce qui se passe, elle est occupée par ses pensées et ses actes.
  4. L'attention est affichée uniquement si le patient est seul avec l'enseignant ou le parent. В этот момент концентрация полностью налаживается, малыш становится послушным и усердным.

Дети с синдромом дефицита внимания отличаются специфической особенностью. Их мозг совершенствуется в момент, когда маленький пациент бегает, разбирает игрушки или играется. Une telle activité motrice rend les structures cérébrales responsables du contrôle de soi et de la réflexion.

Les symptômes de l'impulsivité s'expriment d'une certaine manière:

  • L'enfant obéit et n'est guidé que par ses propres problèmes et désirs. Toutes les actions sont basées sur la première impulsion reçue dans le cerveau. Dans la plupart des cas, les conséquences des mesures prises ne sont jamais envisagées ni planifiées. Les situations dans lesquelles le bébé devrait être complètement calme pour lui n'existent pas.
  • Le patient ne peut pas effectuer d’actions conformément aux instructions, en particulier s’il comporte plusieurs composants. Lors de l'exécution d'une action donnée, le patient trouve une nouvelle tâche pour lui-même, abandonnant le processus précédent.
  • Il n'y a aucun moyen d'attendre ou d'endurer. Le patient a besoin qu'on lui présente immédiatement ce qu'il veut. S'ils ne répondent pas à ses exigences, l'enfant commence alors à scandaliser, à faire des crises de colère, à abandonner des affaires déjà engagées ou à accomplir des actions sans but. Cette manifestation d’activité motrice accrue est très perceptible lorsqu’on fait la queue,
  • Toutes les quelques minutes il y a un brusque changement d'humeur. Des transitions de rire angoissé en pleurs hystériques sont perceptibles. Si quelque chose ne convient pas au bébé chez son interlocuteur, il jette des objets, peut casser ou ruiner l'objet personnel d'un autre enfant. Toutes les actions effectuées ne portent pas de vengeance spécifique, elles sont exécutées impulsivement.
  • Il n'y a pas de sens du danger - des actes dangereux sont posés pour la vie de cet enfant, mais également de ses pairs.

Tous ces symptômes se manifestent par le fait que le système nerveux du patient en bas âge est très vulnérable. Elle a du mal à accepter et à traiter la totalité des informations entrantes. Manque d'attention et d'activité - la capacité de se défendre contre le stress excessif sur le système nerveux central.

Avec l'hyperactivité, le bébé produit un grand nombre de mouvements inutiles. Dans ce cas, l'enfant ne remarque même pas ses propres actions. Il peut taper du pied, conduire ses mains en décrivant des cercles ou autres figures. Tout cela est combiné dans un seul trait distinctif - l'absence de but.

Un tel enfant n'est pas enclin à parler doucement, il prononce tout avec une certaine vitesse et sur des tons élevés. Ne prenez pas la peine d’attendre la fin de la question en criant et en vous interrompant. Dans la plupart des cas, ses paroles ne sont pas délibérées, elles offensent les étrangers.

L'hyperactivité est également exprimée dans les expressions faciales du visage d'un tel bébé. En peu de temps, tout son spectre d'émotions disparaît de la colère au bonheur.

Dans certains cas, certains symptômes sont également présents:

  1. Violations dans la communication, à la fois avec leurs pairs et avec les adultes. Le patient essaie partout dans le temps et dans le temps, parfois il est vif et même agressif. Dans certains cas, ces signes empêchent d’autres personnes d’établir un contact et constituent un obstacle à l’amitié.
  2. Des difficultés à maîtriser le programme scolaire sont révélées, malgré le fait que le développement intellectuel du patient est à un niveau assez élevé,
  3. Le retard du patient dans le développement du plan émotionnel - traduit souvent des caprices ou des pleurs. Un enfant déjà adulte n'accepte pas les critiques, n'accepte pas un résultat infructueux et se comporte souvent comme un enfant. La médecine a découvert qu'avec le TDAH, les retards de développement sur le plan émotionnel se produisent en moyenne à 30%. Ainsi, un individu de 10 ans se comporte comme un enfant d’âge préscolaire de 7 ans.
  4. L’estime de soi d’une telle personne tombe. Cela est dû au fait que pendant la journée, le bébé entend un nombre important de critiques et de remarques qui lui sont adressées, il est comparé à des pairs plus obéissants et qui ont plus de succès. Cette condition réduit sa propre signification et abaisse l'enfant dans ses yeux, ce qui conduit à l'agressivité, au déséquilibre et à la désobéissance, stimule divers troubles.

Mais avec tous les aspects négatifs de la présence du syndrome, ces enfants se distinguent par des caractéristiques positives spécifiques. Ils sont mobiles, faciles à soulever, efficaces. Au contact d'une personne, ils s'aperçoivent rapidement de son état et tentent de l'aider à agir ou à donner des conseils. Souvent, ces personnes sont désintéressées, prêtes à renoncer à toutes leurs affaires et à se dépêcher d'aider un ami. Une personne n'a pas la capacité de nourrir le ressentiment, la vengeance, elle oublie rapidement tous les problèmes et traite les autres «de tout son cœur».

Si les symptômes se manifestent clairement, il ne faut pas les négliger et retarder le rendez-vous chez le médecin. La détection précoce d'une telle maladie aide à éliminer rapidement le problème par le biais de médicaments ou en limitant les pulsions de l'enfant.

Diagnostic de pathologie

Si un syndrome est détecté, consultez un médecin. Médecine recommande de contacter l'un des spécialistes: psychiatres, neurologues, travailleurs sociaux ou psychologues. Pour commencer, vous pouvez obtenir les conseils d'un médecin de famille ou d'un pédiatre.

Toutefois, les travailleurs sociaux, les thérapeutes et les psychologues n'ont souvent pas le droit de prescrire un traitement, ils établissent un diagnostic et le transmettent à un spécialiste, tel qu'un neurologue ou un psychiatre, pour une consultation plus approfondie.

Afin de prescrire un traitement pour le TDAH chez les enfants, le médecin procédera à l'examen nécessaire. Ce dernier est réalisé en plusieurs étapes, selon un algorithme spécifique.

Dans un premier temps, le médecin vous demandera de parler de vous à la patiente. Si un patient mineur suit un traitement, un portrait psychologique doit être tracé. Le récit doit nécessairement inclure le comportement et l’environnement de l’enfant.

La deuxième étape pour le patient sera de passer un certain test, révélant le degré de distraction du bébé.

La prochaine étape de l’algorithme de détermination du diagnostic consiste à effectuer les examens de laboratoire requis. Un tel contrôle est considéré comme classique lors de l'établissement du diagnostic correct.

Il est nécessaire de subir une tomographie cérébrale et une échographie de la tête. L'évolution de la maladie dans les images obtenues est clairement visible. Dans cette situation, le travail du cerveau est sujet à changement.

Outre les principales méthodes de diagnostic, vous pouvez recourir à un examen complet:

  1. Une étude génétique des deux parents pour établir les raisons qui ont déclenché le développement du problème,
  2. Un examen neurologique est réalisé, qui nécessite la technique NESS,
  3. Effectuer des tests neuropsychologiques pour les tout-petits, les enfants d'âge préscolaire et les adolescents d'âge scolaire.

Sur la base des résultats des tests et des examens, le médecin établit un diagnostic. À la suite des tests, la présence d'hyperactivité et d'excitabilité chez le patient ou son absence complète seront identifiées avec précision. Après confirmation du diagnostic, un traitement efficace est prescrit.

Traitement de la maladie

En Russie, le déficit de l'attention chez les enfants est généralisé: son traitement consiste en un ensemble de mesures et est contrôlé à tous les stades. L'impact principal sur le patient est considéré comme une psychothérapie, ainsi que la correction du comportement par contrôle pédagogique et influence neuropsychologique.

Tout d'abord, le médecin mène une conversation avec les parents et l'environnement immédiat du patient, leur explique les caractéristiques de l'interaction avec le patient. Les tâches assignées aux parents doivent être accomplies:

  1. La parentalité doit être stricte. Vous ne devriez pas vous plaindre, avoir pitié de l'enfant, tout lui est permis. Sinon, une garde excessive et de l'amour renforceront les symptômes persistants de la maladie.
  2. N'exigez pas que l'enfant exécute des actions qu'il est incapable de gérer. L’incapacité de s’acquitter de ces tâches entraîne une augmentation de la mauvaise humeur, de la nervosité, une insatisfaction envers soi-même et une baisse encore plus grande de l’estime de soi du patient.

Pour le traitement médicamenteux, une thérapie complexe est prescrite. Les médicaments sont sélectionnés sur la base des signes identifiés individuellement. Les médicaments suivants sont utilisés pour traiter le trouble déficitaire de l'attention:

  1. Pour le système nerveux central de nature végétative, sa stimulation prescrit Pemoline, Dextroamphetamine ou Methylphenidate,
  2. L'utilisation d'antidépresseurs tricycliques, tels que l'amitriptyline, l'imipramine et la thioridazine, est recommandée.
  3. Les comprimés nootropes doivent être pris: Semax, Nootropil, Phenibut, Cerebrolysin,
  4. Psychostimulants: Dexmethylphenidate, Dexamphetamine ou Levamphetamine.

De plus, les vitamines qui stimulent l'activité cérébrale sont prescrites. Le traitement est effectué à faibles doses, afin de ne pas provoquer le développement d'effets secondaires chez un mineur.

Le suivi de l'évolution d'une maladie de ce type indique que tous les médicaments n'agissent que pendant l'administration. Après annulation, leur effet est complètement arrêté et les symptômes réapparaissent.

En plus de l'exposition au médicament, la physiothérapie et le massage thérapeutique peuvent être utilisés. Les procédures de ce complexe visent à éliminer les blessures subies lors de la naissance d'un bébé. Cela a un effet positif sur la circulation cérébrale et la pression à l'intérieur du crâne.

La liste des exercices s'applique:

  1. La gymnastique thérapeutique est effectuée quotidiennement, elle stimule le renforcement des tissus musculaires de la ceinture scapulaire et du cou,
  2. Massage de la zone du collier - doit être effectué jusqu'à 3 fois par an pour 10 interventions quotidiennes pendant 10 à 15 minutes.
  3. La physiothérapie est réalisée en utilisant le rayonnement infrarouge, ce qui contribue au chauffage d'une zone donnée. Il est effectué pour 10-15 séances pas plus de 2 fois par an.

Seul le médecin traitant doit prescrire un ensemble de mesures pour les effets physiologiques. Faire appel à un spécialiste non qualifié peut coûter la santé d'un patient.

L'hyperactivité peut être éliminée sans traitement médicamenteux complexe. Vous pouvez utiliser des remèdes populaires, boire des herbes apaisantes, telles que la sauge, la camomille ou le calendula.

En outre, vous devez faire preuve de patience et accorder plus d’attention à une petite personne en suivant ces recommandations:

  1. Trouver du temps pour parler avec un enfant,
  2. Envoyez l'enfant dans les cercles développementaux,
  3. Avec l'étudiant, il faut apprendre des leçons, étudier plus, cultiver sa persévérance et son attention,
  4. Avec l'hyperactivité, il est nécessaire de trouver l'application de son agitation et de son énergie: donner à la danse, à la course ou à d'autres sports en plein air,
  5. Ne faites pas preuve d’agressivité, ne réprimandez pas le patient, faites preuve de plus de calme et de retenue,
  6. Soutenez toutes les initiatives et les loisirs de votre enfant. Dans cette situation, il est important de ne pas confondre permissivité et adoption d'une petite personne en tant qu'individu indépendant.

Si vous suivez ces règles, le traitement de l'enfant apportera progressivement des résultats. Vous ne devez pas vous attendre à des progrès instantanés, mais vous ne devez pas abandonner les classes. Vous pouvez utiliser le complexe et les comprimés, la physiothérapie et l'exercice, ainsi que d'affecter indépendamment un petit patient. L'essentiel est de ne pas perdre espoir et de suivre les recommandations du médecin traitant.

Le trouble déficitaire de l'attention chez les enfants se manifeste par divers symptômes. Si la maladie est détectée aux stades initiaux, elle peut être guérie rapidement, même en l’absence de médicaments. Dans une telle situation, la clé de la victoire sur la maladie réside dans la patience et la persévérance des parents dans les moments éducatifs.

Pin
Send
Share
Send
Send